Ostéopathie
&
Kinésithérapie

Différencions la Kinésithérapie et l’Ostéopathie, ces 2 pratiques complémentaires l’une de l’autre sont à la fois proches et éloignées.

  • Proches, car elles abordent toutes les deux le corps du patient pour le soulager

  • Eloignées, car le kinésithérapeute va utiliser des techniques de rééducation pour récupérer par exemple après une intervention chirurgicale (ligamentoplastie du genou suite à une rupture des ligaments croisés), rechercher les mobilités (flexion/extension, dits mouvements majeurs) et récupérer la force musculaire et la fonction (Quadriceps, Ischio-jambiers, la marche et la reprise du sport). L’intervention du kinésithérapeute  est locale,  une cheville, une épaule…, alors que l’ostéopathe va, de par sa vision globale, traiter le corps dans son entier en cherchant à remonter à l'origine de la pathologie. Une lombalgie peut avoir son origine dans un blocage du bassin, un blocage de la cheville. L’ostéopathe va alors chercher à restaurer la mobilité du jeu de glissement articulaire, dit mouvement mineur. Il intervient alors sur la posture générale du corps.

  • Complémentaires, car une lombalgie après avoir été traitée en ostéopathie peut nécessiter une prise en charge en kinésithérapie pour détendre et étirer les muscles, apprendre et sentir  les positions favorables et défavorables, gainer la sangle abdominale sans contraintes sur les disques para-vertébraux.

Stéphanie GOSSE a une double compétence, kinésithérapeute et ostéopathe. Après 15 ans d’exercice en tant que Masseur-Kinésithérapeute, elle exerce désormais exclusivement en ostéopathie. Elle conseille de débuter la prise en charge par une séance d’ostéopathie puis elle vous adressa vers un confrère kinésithérapeute si une rééducation lui semble nécessaire.